• Faites une recherche sur ce site
  • « Hommage à un ''enfant de la République'' | Accueil | Mistral : le temps d'un mandat »

    Commentaires

    France fière

    Une fois de plus Nicolas Sarkozy lance des idées en l'air, aux mépris de toutes réalités, de toutes concertations, de toutes logiques. Un jour c'est le service minimum dans les transports, soit, mais le minimum se monte à combien? A 5%, 10% ce qui ne résout rien, ou simplement à 100 % supprimant ainsi de fait le droit de grève, droit gravé dans le marbre de notre Constitution.

    Aujourd'hui c'est le service minimum d'accueil dans les écoles. Système déjà irréalisable techniquement et surtout juridiquement car la garde des enfants en bas age doit être forcement confiée à des personnels formés et agréés. D'autant plus que cette directive fumeuse imposera de droit, l'obligation d'organiser l'accueil de la totalité des enfants. Ou veux en venir notre Président, culpabiliser le corps enseignant? Cacher les faits de grèves? Mettre les collectivités locales en situation d'incompétence? ou simplement faire du populisme à la petite semaine.
    Toutes ces déclarations, ces promesses, ces retournements, me donne l'image d'une gestion du pays, au jour le jour, entre deux voyages d'agrément alors qu'il y a encore tant de choses à faire pour construire une France plus forte.

    Pourtant je suis un électeur de droite, très attaché aux valeurs de la Démocratie et de la République. Notre société s'est construite sur des bases saines, logiques, respectueuses des idées et des intérêts de chacun. Malheureusement, je vois depuis ces derniers mois une dégradation des valeurs qui ont fait notre pays. Des évolutions politiques ( dont certaines me conviennent) mais surtout des dérives concernant le comportement irresponsable et parfois grotesque du premier représentant de l'état. Le Général de Gaule, Monsieur Pompidou, Monsieur Giscard D'estaing, Monsieur Mitterrand ainsi que Monsieur Chirac avaient le respect de leur fonction et du peuple Français, Monsieur Sarkozy lui, fait honte à la France et à ses institutions. Aux prochaines élections présidentielles je voterai certainement à droite, mais avant il faut absolument donner un carton jaune à notre Président en profitant de l'opportunité des élections municipales, car sans cet avertissement plus rien ne pourra l'arrêter dans sa destruction de l'image de la France. Cette démarche de voter à gauche me coûte un peu; mais il n'y a pas d'autres solutions démocratiquement dignes. Le respect de notre République et de ses institutions passe avant les clivages politiques.

    Philippe

    Merci pour la pertinence, la justesse et l'intérêt citoyen de ces propos.

    L'école est un objet républicain de première importance, et parmi les institutions du Conseil National de la Résistance, nos services publics sont désormais attaqués avec un acharnement sans précédent, et les récentes grèves ont pour objet de les défendre, pour l'essentiel.
    Concernant ces services publics, et au sein de celui d'éducation, notre école figure parmi ces fleurons reconnus dans le monde entier et enviés, riche de l'expérience de techniciens, les maîtresses et les maîtres, toujours zélés, auxquels la confiance des parents reste acquise, malgré tous les propos désormais scandaleux, tellement ils sont surfaits et incohérents avec la réalité, d'experts rendant des rapports surtout venus pour justifier une véritable politique de sabordage: non, les enfants en maternelle ne passent pas qu'une demi-heure hebdomadaire avec leur enseignant, non les enseignants de maternelle ne sont pas payés à surveiller la sieste et à faire faire du découpage: comment penser que dans un débat citoyen responsable, de telles contre-vérités sulfureuses puissent prendre corps et être énoncées avec la valeur d'avis entendus, sinon en comprenant qu'il s'agit là d'abuser l'opinion des français, qui ne seront pas dupes longtemps, car l'école de leurs enfants fait partie des seules richesses qu'ils espèrent posséder durablement et collectivement au sein de la solidarité nationale?
    Les chercheurs sont en constant souci de faire avancer les connaissances et les démarches permettant de faire progresser la pédagogie dans une intention de promotion sociale brisant les injustices d'un déterminisme d'un autre siècle.

    Il est dangereux de vouloir retourner plus de 100 ans en arrière.

    Pour s'en convaincre, écoutons en ligne "l'appel des cent" , qui étaient en 2004 les cent derniers membres du Comité National de la Résistance à dénoncer les politiques rétrogrades mettant en péril la solidarité au sein de la nation.

    Merci Monsieur Destot, merci pour ce que vous faites inlassablement au service de tous, et merci pour la façon dont votre voix se lève pour faire entendre les réalités à connaître, lorsque la désinformation nous harcèle de toutes parts.

    loulou

    tout cela est bien malheureux pour tous, meme pour ceux qui ont choisi ce president, donc ce gouvernement.

    On dirait un gouvernement et un chef qui vont à la peche, par touches, pensant que qque chose arrivera,mordra.

    manque de chances, que des coups foireux, sauf quand il s'agit des ponctions.
    calamiteux: pour les A.C., 2 points de plus, mais seulement en juillet.( arriere pensée: ils sont vieux, certains n'arriveront pas là.)

    Plus de pub sur le public, financement sur les recettes de TF1 par exemple, foutaises: juste une annonce pour faire monter la ccte de l'affaire de l'ami Bouygues, et tout à l'avenant pour les autres sujets.

    L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.